Le métier

Qu'appelle-t-on biomasse ?

La biomasse désigne au sens large l'ensemble de la matière vivante. Depuis le premier choc pétrolier, ce concept s'applique aux produits organiques utilisés à des fins énergétiques ou agronomiques. Ces produits organiques, à la différence des matières minérales, sont souvent biodégradables. Ils peuvent ainsi être facilement transformés pour être valorisés.

Dans le domaine énergétique, la biomasse regroupe l'ensemble des matières organiques sources d'énergie, et occupe une position de leader au sein du «club» des énergies renouvelables, avec le solaire, l'éolien, l'hydraulique et la géothermie. Mais si la biomasse peut être transformée en gaz, en chaleur ou en électricité (ou les trois à la fois), c'est aussi de la «matière» capable d'être valorisée en matériaux, en compost ou même en bases chimiques renouvelables.


L'entretien du paysage et la biomasse


En France, les accotements routiers représentent plus de 500 000 ha, qui ne sont aujourd'hui pas ou infiniment peu valorisés.

Et pourtant l'herbe, le bois et les déchets verts qui en proviennent peuvent tous être utilisés comme illustré dans les schémas ci-dessous.


VALORISATION DE L'HERBE DES ACCOTEMENTS ROUTIERS

La méthanisation est un processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en absence d'oxygène (anaérobie). Ces unités appelées « digesteurs » transforment la matière en méthane (CH4).

Processus de dégradation des produits végétaux avec aération et humidification pour favoriser la vie mocrobienne. Le compost ainsi obtenu est principalement destiné à l'agriculture.

Le digestat est principalement utilisé comme fertilisant. C'est un des deux résidus, au même titre que le biogaz, issu du processus de méthanisation. Il s'agit d'un produit pâteux composé d'éléments organiques non dégradés et de minéraux. Le retour de la biomasse à la terre, de manière à en améliorer la fertilité. 36 % des terres arables (cultivables) en France manquent de matière organique.

Le biogaz est obtenu par le processus de méthanisation. La combustion du biogaz produit dela chaleur ou de l'électricité, voire les deux simultanément (cogénération).

Produit obtenu par la mise en fermentation de déchets verts (herbe, déchets agricoles...) de façon à récupérer des éléments riches en minéraux et matière organique, qui sont ensuite incorporés aux terres agricoles afin de les enrichir.

Le biométhane peut être utilisé comme carburant dans certains moteurs thermiques ou peut être injecté dans le réseau de gaz naturel.

VALORISATION DU BOIS

Produit obtenu par la mise en fermentation de déchets verts (herbe, déchets agricoles...) de façon à récupérer des éléments riches en minéraux et matière organique, qui sont ensuite incorporés aux terres agricoles afin de les enrichir.

Le paillage préserve l'humidité et empêche la pousse des mauvaises herbes.
Le bois raméal fragmenté (BRF) est produit à partir de branches et de rameaux fraîchement coupés. Utilisé en paillis, il apporte de la matière organique nécessaire au développement des plantations tout au long de sa décomposition.

La plaquette peut alimenter certaines chaudières : bois déchiqueté.
Les pellets sont obtenus par la compression de sciures de bois et de feuillus.

Le bois déchiqueté peut servir à la fabrication de panneau de particules de bois agglomérées ou de pâte à papier.


Le bois-énergie

Pourquoi valoriser le bois en énergie ?

Le bois est une source d'énergie renouvelable, c'est-à-dire qu'elle est exploitable de telle manière que les réserves ne s'épuisent pas. En France, le volume de bois généré par les forêts chaque année (l'accroissement des forêts) est plus important que la consommation totale de bois.
De plus, lors de sa croissance le bois stocke du carbone, ce qui signifie donc que la forêt joue un rôle de puits de carbone.

L'entretien des routes et des dépendances génère de grandes quantités de biomasse (branchages, houppiers, déchets d'élagages etc.) qui généralement et jusqu'à présent étaient laissées sur place, au mieux réduites en broyat.

En forêt, quand les parties nobles du bois sont valorisées dans l'ameublement, la papeterie ou le bois de chauffage, il reste souvent sur place les houppiers (partie supérieure de l'arbre) et bien évidemment les souches, c'est ce qu'on appelle les rémanents.

Utiliser une partie de cette biomasse comme source d'énergie, c'est donc utiliser une ressource renouvelable et locale : une énergie propre, une énergie proche.


Quel volume bois-énergie mobilisable ?

En France, le linéaire de bois valorisable est estimé à 560 000 km

  Accroissement annuel moyen d'un linéaire boisé (type haie) :
- 90 à 450 m3/km, tous les 10 à 15 ans, soit 9 à 30m3/km/an (source : chambre d'agriculture de l'Orne)
- 4m3/km/an (source : SOLAGRO)
(très variable en fonction des essences de bois et des stations)

  Volume mobilisable moyen : 20 millions de m3/an, soit 2 000 millions de litres de fuel domestique, soit encore 1,7 millions de TEP (Tonnes Équivalent Pétrole)

  1,7 millions de TEP = plus de 9 fois les besoins énergétiques liés à l'habitat pour le département du Jura!


VALORISATION DE BOIS DE RÉCUPÉRATION ET DES DÉCHETS VERTS

Processus de dégradation des produits végétaux avec aération et humidification pour favoriser la vie mocrobienne. Le compost ainsi obtenu est principalement destiné à l'agriculture.

Après maturation du compost, le produit fini est séparé des éléments grossiers (refus de crible).

Éléments grossiers issus du compostage.
Le refus de crible est recyclé dans le procédé de compostage en tant que structurant.

Utilisation de la matière vivante pour la fabrication de bio-matériaux : panneaux de bois, reconstitués, fibres végétales...

Plaquette ou pellet :
La plaquette peut alimenter certaines chaudières : bois déchiqueté.
Les pellets sont obtenus par la compression de sciures de bois et de feuillus.

Produit obtenu par la mise en fermentation de déchets verts (herbe, déchets agricoles...) de façon à récupérer des éléments riches en minéraux et matière organique, qui sont ensuite incorporés aux terres agricoles afin de les enrichir.

VALORISATION DES BOUES ET BIODÉCHETS

La méthanisation est un processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en absence d'oxygène (anaérobie). Ces unités appelées « digesteurs » transforment la matière en méthane (CH4).

Le biogaz est obtenu par le processus de méthanisation. La combustion du biogaz produit dela chaleur ou de l'électricité, voire les deux simultanément (cogénération).

Le digestat est principalement utilisé comme fertilisant. C'est un des deux résidus, au même titre que le biogaz, issu du processus de méthanisation. Il s'agit d'un produit pâteux composé d'éléments organiques non dégradés et de minéraux.
Le retour de la biomasse à la terre, de manière à en améliorer la fertilité.
36 % des terres arables (cultivables) en France manquent de matière organique.

Le biométhane peut être utilisé comme carburant dans certains moteurs thermiques ou peut être injecté dans le réseau de gaz naturel.


Ils montrent l'exemple